#enModeConfiance

Témoignages

najette-resize905x509.jpgNagete
" La confiance pour moi, c'est une relation donnant-donnant ".

 

portraits-001.jpgCorentin
" Quand on a laconfiance de quelqu'un on veut la garder. Si le gars est dans le même état d'esprit que toi alors vous avez tous les deux gagné ".

 

rebecca-shankland-resize905x509.jpgRebecca
" L'objectif c'est d'étudier en laboratoire l'impact de la confiance sur la coopération et sur les comportements altruistes ".

 

frederic-resize905x509.jpgFrédéric
" Je me suis rendu compte que j'étais influençable comme n'importe qui ".

 

aurelia-resize905x509.jpgAurélia
" La confiance se gagne je pense. Il faut prendre une petite part de risque mais parfois elle vaut le coup d'être prise ".

 

christophe-andre.jpgChristophe André
" Souvent on pense qu'en étant méfiant on va mieux se protéger. Ça marche peut-être ponctuellement mais sur la durée, sur toute une vie, on a beaucoup plus à gagner en faisant confiance aux autres qu'en étant toujours retranché dans la méfiance ".

 

anais-resize905x509.jpgAnaïs
" Il vaut mieux être déçu que d'avoir des regrets, non ? Si ? Moi, je préfère ".

 

patrick-resize905x509.jpgPatrick
" J'ai pris des coups dans la tronche, mais j'essaie d'être optimiste ".

REAGISSEZ !
captcha refresh

garbet le 5 janv. 2017

J'ai toujours privilégié les relations fondées sur la confiance, et m'en suis généralement bien trouvé. Mais il faut distinguer les domaines : en politique, on se fait avoir; dans le mariage, ça tient tant qu'il y a confiance réciproque, mais il doit rester des jardins personnels chacun des partenaires ; etc...A 85 ans, j'ai tout connu croira-t-on, eh bien non !

Big Jeff le 5 janv. 2017

sujet pose de facon trop generale et qui du coup perd tout son sens....il ne faut pas etre stupide et croire que le monde est naturellement innocent et sur...pour que la question est un sens il faudrait la limiter a des situations concretes ...par ex en famille aux enfants ...personnellement en tant qu enseignant j ai toujours pratique ma confiance envers mes eleves (sans laisser mon portemonnaie sur mon bureau ) un peu moins avec mes collegues et encore moins avec l administration ...

ADDA le 5 janv. 2017

Il existe un degré de confiance qui dépend de l’importance de la transaction. Si la transaction est considérable avec un risque de perte qui vous met dans une situation difficile, il faut réfléchir deux fois et bien analysé la situation. Il existe forcément des signes qui favorise la confiance ou des signes qui trahissent la personne. Si la transaction n’est pas importante avec un risque une perte non significative, il faut foncer et c’est l’une des façons d’aider les autres.

jlouis51 le 5 janv. 2017

Pourquoi cette enquête ? Dans quel but ? La MAIF va nous demander de lui confier nos sous ?

rubik le 5 janv. 2017

La confiance hors question d'argent est chez moi spontanée. Dès qu'une relation commerciale apparaît, mon expérience personnelle me montre que j'ai eu très souvent de grosses déceptions...Je trouve votre approche naïve , imprécise, voire interressée...? J'ai par contre pour l'instant confiance en la maïf, mais sur des fondements anciens...j'espère qu'elle ne change pas...

Michel le 5 janv. 2017

Bonjour, Je partage totalement le message et l'analyse de "Rubik" daté du 05 janvier 2017. La confiance ne se décrète pas, elle se construit réciproquement. Et je ne suis pas méfiant pour autant, j'essaie simplement d'évaluer le bien fondé de la confiance que j'accorde. Il est nécessaire, pour moi, d'agir avec nuance. L'esprit mutualiste, pour moi, ce n'est pas de donner sans fond...! et sans contrôle. Les expériences au cours de ma vie me conduisent à ce comportement.

martineB le 5 janv. 2017

Le quiz fait de la confiance un trait de personnalité, alors que l'expérience traite des effets d'une "mise en confiance" de personnes par ailleurs plus ou moins "confiantes" ... une confusion bien regrettable !

Jean-Luc 42 le 5 janv. 2017

Malgré le score de 1/12 obtenu, je suis en général assez confiant, mais l'exemple de situation proposé ne m'a pas permis de trouver des réponses objectives... je ne participe à aucun jeu d'argent, ce n'est pas mon idéal, je n'ai donc pas pu prendre de recul. Trouvez un questionnaire davantage basé sur des valeurs humaines.

brigitte le 5 janv. 2017

Les questions posées n'ont rien à voir avec la confiance. Tout baser sur une relation d'argent est extrêmement réducteur. Quand on vit à Marseille, on ne donne pas son téléphone à un inconnu et ça n'a rien à voir avec la confiance.

Marco le 5 janv. 2017

Bizarre cette étude. Je suis quelqu'un de très confiant et préfère prendre le risque d'être déçu que de me méfier systématiquement. Baser l'étude sur l'argent est hors de propos. Donner de l'argent à un inconnu en espérant un gain (sans effort, bonjour la morale...) est la base de toutes les arnaques, étonnant de la part de la Maif en qui j'avais toute confiance....

ClaudetteB le 5 janv. 2017

Pour la première fois, la MAIF me déçoit un peu : qu'est ce que ce questionnaire qui permet d'établir en quelques QCM ce que nous sommes et nous donne des conseils ! Cette méthode marketing est loin des procédés de la MAIF ! Dans le domaine professionnel, j'ai toujours en priorité accordé ma confiance aux élèves qui m'ont été confiés pendant 35 ans. J'ai suivi la même voie dans mes relations familiales et amicales. Dans le domaine de l'argent, je me suis montrée plus prudente et l'expérience m'a prouvé que j'avais parfois mal placé ma confiance. Que se cache-t-il derrière cette enquête avec appui d'expert (psychiatre !), la MAIF proposerait-elle des opérations risquées dans l'avenir ? S'il s'agit d'apporter un soutien dans une opération de solidarité, je suis toujours présente mais à ce moment là, il faut afficher franchement et directement l'opération !

fmen8 le 5 janv. 2017

La confiance ne peut être totale... Il est plus logique de bien contrôler à qui vous accordez votre confiance. Notre monde est fait de personnes tellement différentes. Je fais confiance à beaucoup mais je me méfie de certains. J'avoue avoir une très grande confiance en mon assurance qui a toujours su répondre à mes besoins. Merci d'essayer de rapprocher les êtres humains avec votre réflexion sur la confiance. Bien cordialement et bonne année 2017 à tous

Pat le 5 janv. 2017

vu le résultat du test, on devrait aussi faire confiance à un joueur de bonneteau ! et que dire de la confiance dans le choix de nos politicards actuels et futurs... rien à voir avec la MAIF test trop simpliste déçu

Polo830 le 5 janv. 2017

Je ne suis pas un robot donc Je ne vais pas renouveler Si j'ai mal interprété mon où ma captcha, il serait bien de ne pas demander de réécrire le message et le pseudo.

jeanne46 le 5 janv. 2017

Je ne comprends pas l'intérêt de cette "étude" basée sur un rapport à l'argent qui comme certains l'ont dejà dit dans les autres commentaires n'a rien à voir avec la confiance, l'empathie ou les relations humaines. Et quel interêt pour la Maif de financer ce genre de test? Je préfèrerais que vous travailliez sur le renforcement de la confiance entre Maif et sociétaires qui me semble se distendre et sur la transparence ( difficulté à obtenir des réponses claires par exemple).

tilia le 5 janv. 2017

Confiance doit cohabiter avec prudence pour moi

Berthran le 5 janv. 2017

J'ai deux logements: L'un un pied à terre pour des raisons sportives, dans le 93, et l'autre, qui est le domicile principal, dans le 77 extrême sud. J'ai répondu au questionnaire en me trouvant dans le premier. Les résultats auraient été tout autre dans le second. Le questionnaire devrait tenir compte de la géographie, ce qui éviterait de recevoir une leçon pseudo psycho-philosophique-moralisatrice à deux francs cinquante et les résultats n'en seraient que plus intéressants. Je suis donc en plein accord avec la réponse de "Rubik".

Funman le 5 janv. 2017

Le support "argent" utilisé pour des questions de mesure n'est à mon sens pas le meilleur et peut fausser l'analyse. Cela m'étonne que Christophe André ait justifié ce moyen pour paramètre de mesure. La confiance ne se mesure pas à mon sens à un paramètre chiffrable mais à un paramètre de qualité relationnelle ressenti au travers d'échanges qui peuvent être divers : travail collaboratif, échange de services, etc... Et c'est surtout le taux de variation de cette qualité relationnelle qui va mesurer la confiance offerte. Si la relation "je donne et je reçois" avec l'autre démarre petitement mais très vite augmente par une satisfaction croissante, alors la confiance en sera d'autant plus solide. Dans ce domaine il n'y a pas alors de limite lorsque la relation de confiance est au plus haut. Dans le domaine financier, en général au regard du système monétaire et aux flux associés qui peuvent générer plus d'argent, la confiance se mêle au risque financier inhérent au système. Ce risque est indépendant de la confiance humaine à l'autre. Faire confiance à l'autre ne garantit pas qu'il va me ramener plus d'argent. Et s'il m'en ramène moins, doit-il perdre pour autant ma confiance ??? Tout est une question alors de mesure et de sincérité de la démarche. C'est donc au niveau de cette "sincérité" qu'il faut éventuellement mesurer la confiance offerte. That's my point of view !!

John le 5 janv. 2017

Chaque fois que j'ai accordé ma confiance je me suis fais...Mais le domaine de la confiance est tellement vaste que chaque cas de confiance mérite une attention particulière. J'ai travaillé dans les assurances je fais confiance lorsque j'ai pris connaissance des conditions générales de vente et des exclusions qui souvent ne sont pas indiquer par le vendeur!

Tolomajaco le 5 janv. 2017

Je rejoins les commentaires précédents pour se poser la question de l'intérêt de cette enquête entachée d'un rapport ambigu et malsain avec l'argent. Très surprenant de la part de la MAIF qui nous avait habitués à mieux dans ses rapports avec ses adhérents en matière de confiance...

Mannie le 5 janv. 2017

La confiance s’acquiert avec le temps. Puis d'autres sentiments émergent comme l'amitié, l'amour et le respect

vireen le 6 janv. 2017

on a même de la peine à avoir confiance en son assurance et la naïveté conduit à l'enfumage actuel

Jean claude FAICHE le 6 janv. 2017

J'ai un litige avec la MAIF et plus particulièrement avec le service "Défense et recours". De la suggestion de mon conseiller , j'ai demandé l'application de la close Défense et recours" Cela m'a été refusé et j'ai du subir des tractations téléphoniques de la part des services de la MAIF qui , ajoutée à des problèmes de santé m'ont contraint à abandonner l'espoir d'obtenir satisfaction. Les moyens utilisés pour me refuser l'application du droit, ont été ignobles. C'est d'autant plus incompréhensible que ces méthodes viennent d'une mutuelle qui se veux "militante". On se demande de quel militantisme il est fait allusion. En tout cas plusieurs collaborateurs de la MAIF m'ont apporté les preuves que ma demande était légitime mais que, pour les collaborateurs de la MAIF, l'avancement personnel est plus important que la satisfaction des adhérents. Avant cet évènement je faisais entièrement confiance à la MAIF. Depuis ma confiance s'est faite circonspect.

jean claude FAICHE le 6 janv. 2017

La confiance c'est avec cela que M. B. plumait la bête en cours. Que cherche la MAIF? -nous informer? -faire de nous des béni oui oui? Mon expérience me prouve que la MAIF est capable du pire comme du meilleur

Dago le 6 janv. 2017

Qu'est ce que c'est que cette "étude confiance"? 50 ans que je suis sociétaire Maif et la je peux vous dire que la confiance dans la maif vient d'en prendre un sacré coup ! Vous nous prenez vraiment pour des débiles ,assureur militant ...

Gérard Reix le 6 janv. 2017

C'est étrange de proposer ce questionnaire aux adhérents de la part de la direction de la MAIF. Sommes nous, sociétaires Maif, dans des relations avec notre mutuelle qui dépasseraient le cadre traditionnel de ces relations contractualisées ? Sommes nous devenus des objets d'étude? Si oui, à quelle fin? Au premier abord, j'ai cru que mon assurance des 42 dernières années cherchait à me (nous) convaincre qu'il nous était profitable de se faire confiance a priori... en commençant par faire confiance à ceux qui dirigent notre assurance, future ex mutuelle. Est-ce "l'assureur militant" remplaçant du "mutualiste" qui nous propose cette étude simpliste?

Mario le 6 janv. 2017

Il serait intéressant que la MAIF explicite clairement sa démarche en lançant un tel questionnaire. Adhérent MAIF depuis plus de 40 ans, j'ai pu apprécier le degré de confiance que la mutuelle m'a accordé par son refus d'assurer une moto grosse cylindrée après avoir obtenu le permis moto à 61 ans ! Aujourd'hui, à 67 ans et sans accident, après avoir migré un contrat vam hors MAIF afin de bénéficier d'un tarif moto convenable, je me surprends encore d'être resté "MAIF" pour le reste de mes contrats... peut-être le sentiment d'appartenir à une grande famille ? Confiance ?

Jack le 6 janv. 2017

les commentaires que j'ai lus sont assez désagréables pour ce type de quiz... J'aime bien les interventions de Christophe André, mais c'est tout. Bizarre.

Jean-Marc le 6 janv. 2017

Que dire de plus "mutualiste" que les commentaires précédents ?

PO le 6 janv. 2017

Test ridicule, la MAIF devrait plutôt investir dans l'information apportée à ses sociétaire s comme par exemple dépister les sous évaluations des biens mobiliers avant qu'un sinistre survienne au lieu de laisser faire et d'appliquer purement et simplement le code des assurances et la règle de proportionnalité afin de minorer les indemnisations comme une société d'assurance ordinaire dont l'objectif est faire des bénéfices à tout prix. Déçu de la MAIF qui devient de plus en plus une société d'assurance et perd tout ce qui a fait sa différence !

marco le 6 janv. 2017

Je trouve cela bien fait et très explicite, bravo pour cette initiative, vous proposez quelque chose de concret et cela donne à réfléchir sur le mot confiance.

St Thomas le 6 janv. 2017

Je partage largement le scepticisme général. Ce test basé sur l'appât de la spéculation est pour le moins étonnant de la part de la MAIF, voire inquiétant. La conséquence de ce questionnaire est étrange : on en ressort plus méfiant qu'en entrant... ce qui ne semble pas être le but ! Etre MAIF ce n'est pas être NAIF.

Flo le 6 janv. 2017

Sujet passionnant ! Réduit à une étude pour qui ? Le système bancaire ? Pour les pro de la pub qui seront faire passer la pilule encore plus facilement pour la consommation et autre.... ? Ouille ! Bof !

maetz le 6 janv. 2017

Je n'ai pas bien compris le but de ce test. J'ai répondu à des questions pour témoigner de ma solidarité avec la MAIF mais le sujet choisi était sans intérêt pour moi car que je ne joue à aucun jeu d'argent. Certains témoignages recueillis ne m'ont pas convaincue (notamment la jeune femme qui fait confiance advienne que pourra). J'étais au départ d'une confiance aveugle (naïve) : quelques claques cinglantes m'ont appris une grande observation de l'interlocuteur en face avant d'accorder ma confiance.

Titcolibri le 6 janv. 2017

Je suis spontanément confiante , c'est un gros défaut. La vie m'a prouvée que le monde dans lequel nous vivons n'est pas fait pour les gens qui donnent leur confiance sans garde fou. J'essaie donc de changer mais chassez le naturel...

endoumois2 le 6 janv. 2017

la confinace sans limite? ça peut avoir de dures retombées , alors prudence !

mich le 6 janv. 2017

MAIF / naifs? je suis deçue de ce test basé uniquement sur une histoire d'argent (horreur des jeux d'argent!) et j'étais dubitative en commençant le test sur ses objectifs ... au final je souhaite connnaitre le but de la MAIF :" moi pas comprendre!" et je suis une personne qui assure la sécurité sans négliger la confiance

mayette le 6 janv. 2017

quel est le but? suivant l'interlocuteur face à moi je peux réagir de façon différente, mais devant un écran ma confiance est et restera limitée. a bon entendeur salut meilleurs vœux pour 2017 .

miro le 6 janv. 2017

Je donne toujours ma confiance dans un premier temps et après selon le retour, je peux devenir méfiante. Je le fais car je me suis rendu compte que si je ne pouvais croire dans autrui, ma vie perdrait beaucoup de son sens. Par contre, chat échaudé craint l'eau et je n'ai pas envie d être stupide, donc la confiance, pour moi, elle se cultive.

schneckio le 6 janv. 2017

Test bidon et simpliste: confier de l'argent à un inconnu ( dans l'espoir d'un profit personnel ) et donner à une association ( faire preuve d'altruisme ) ou faire confiance à son assureur ( avec des garanties ) sont des choses très différentes! Ces soi-disant experts psychiatres feraient bien de se recycler et la MAIF d'arrêter de nous traiter comme des débiles mentaux!

Chatel le 6 janv. 2017

Et l'angélisme béat?

973oliv le 6 janv. 2017

La plupart de ces commentaires sont très agressifs. Pourquoi chercher une intention malsaine derrière ce test inoffensif dont le résultat fait sourire! ("confiance" c'est aussi une marque de couches...:-)

MAIF le 6 janv. 2017

Bonjour, En réponse à certains de vos commentaires, que vient faire l'argent dans une étude sur la confiance ? La réponse est simple : pour être scientifique, une expérience se doit d'être quantifiée, il faut pouvoir mesurer quantitativement les écarts entre les réactions des uns et des autres en fonction des stimulii auxquels ils sont été exposés. C'est pourquoi la confiance se mesure via un jeu d'argent. Une démonstration scientifique ne peut se suffire d'items qualitatifs pour être validée. Mais rassurez-vous : ce sont bien des chercheurs en sciences humaines et sociales qui ont mis au point ce protocole :-) + d'infos ici : https://www.enmodeconfiance.fr/sites/en-mode-confiance/en-mode-confiance/lexperience-sociale.html Bien à vous.

Hervé le 6 janv. 2017

"Il vaut mieux être déçu que d’avoir des regrets, non ?" Je pars en week end avec cette petite phrase dans la tête ;-)

GERARD le 9 janv. 2017

42 ANNEES EN QUALITE DE SOCIETAIRE MAIF C EST AVOIR CONFIANCE OUI OU NON ? SOURIEZ SVP

Alain le 9 janv. 2017

La confiance à Marseille ou dans une grande ville a-t-elle la même valeur que dans un village, une villette, ou en Suisse ou en Turquie? C'est strictement une réponse à une évaluation personnelle immédiate de l'interlocuteur et à sa propre attitude mentale: un monde à visiter en un laps de temps très court avec des réponses variables.

martinecharrieau le 9 janv. 2017

La confiance, ce n'est pas un paquet de bonbon que l'on achète en magasin.....! C'est un énorme travail sur soi même que l'on nomme: estime de soi, la première personne à qui faire confiance.Combien d'Êtres Humain ont acquit cet altruisme, surement pas assez pour naïvement faire confiance à tout le monde. Sinon, c'est logique que la confiance est une valeur sure qui enrichi les émotions de celui qui donne et celui qui reçoit . En 2008 j'ai été exclu de l'Éducation Nationale pour avoir oser exprimer cela, je faisais confiance à mon employeur de 32 ans d'ancienneté....! pourtant hormis en famille c'est bien à l'école que la confiance doit être comprise et mis en application.

martinecharrieau le 9 janv. 2017

Avec la MGEN j'ai fait confiance et j'ai témoigner sur les dégâts d'une maladie invalidante pour que d'autres malades ne soient pas jugés avec mépris. Moralité j'ai été dé crédibilisé par la médecine, mon authenticité professionnelle trahis et des années de galère sans soutient financier de la part de la Mgen. Avec dossier de sur-endettement, démarches d'expulsion sur une personne avec un dossier MDPH. Donner sa confiance c'est aussi recevoir en retour des violences inacceptables, mais quand on est entier la méfiance on apprend à la gérer car il faut avancer dans la vie, sauf que l'on est très vite rattraper par la frustration les humiliations que donne l'autre ou une institution qui ne fait pas ce qu'elle dit ou écrit. Pourtant quand on paie on donne sa confiance, et en plus des témoignages bienveillants . Aucune méchanceté dans cette affirmation,la confiance c'est un honneur que l'on porte et il est enrichissant quand il est réciproque. Merci.

jocab le 10 janv. 2017

ILy a confiance et confiance....Une personne que je connais bien ,je lui fais entiérement confiance et je lui donne toute ma confiance.Maintenant,si c'est un inconnu étant donné l'époque où l'on vit j'aurai une réserve .

Anita le 18 janv. 2017

Sans la confiance, rien n'est réellement possible. Comme pour toutes les grandes expériences de l'existence, ce n'est pas ou/ou mais et/et. Accorder sa confiance ET accepter d'être peut-être trahi. L'idée étant de ne pas subir et saisir ce principe comme une opportunité d'évoluer et Grandir. Se méfier et se "protéger" c'est aussi se protéger du meilleur.C'est un choix .

Yves64 le 23 janv. 2017

La confiance, s'est un peu comme se jeter dans une piscine sans savoir quelle est la température au préalable. Parfois on se délecte, parfois on se gèle. Dans les deux cas, c'est excellent pour la santé ! Autrement dit, toute relation humaine basée sur la confiance est enrichissante, et comme la majorité des êtres humains est honnête et de bonne foi (expérience personnelle), la méfiance nous fait perdre un temps fou, et manquer de nombreuses opportunités.

Claude Edouard le 27 janv. 2017

Bravo! On emploie un psychiatre et une équipe de psychologues pour étudier le rôle de la confiance dans les choix de vie! J'espère qu'ils ne sont pas payés au SMIC car ils font un travail extrêmement important. ça permet aux participants de faire des dissertations de philo. 50 ans de Maif. Je fais confiance parce qu'il faut être assuré quelque part. D'autres font confiance à d'autres compagnies d'assurances. J'ai prêté une grosse somme d'argent à un proche qui ne me l'a jamais rendue. J'avais fait confiance. Que dit le psychologue. Pardon, je dois être hors sujet?.

JLB le 27 janv. 2017

Je suis heureux de n'avoir que 3/12 car le postulat (question 2) est vraiment accablant ! Les valeurs de la MAIF méritent-elles une telle dérision ?

Léo le 27 janv. 2017

le plus difficile est de savoir à qui on a à faire. Car Comme dit le dicton: " trop bon trop c..."

charlotte le 27 janv. 2017

Comment restaurer la confiance à quelqu un qui a perdu son pere à 15ans, qui se marie et qui a un enfant handicapé a 24 ans et divorce ensuite. Oui j ai vecu tt ça. Mais j ai toujours cru aux lendemains qui chantent. Je suis parfois fragile mais aussi heureux de la vie que j ai. J essaie de prendre ce que la vie m apporte avec philosophie, ce n est pas tjrs facile mais j y arrive.

Veritas le 27 janv. 2017

Pour l'avoir vécu après plusieurs décennies de cotisation et d'honnêteté, je me suis vu refuser une déclaration et suspecté de fraude sur l'affirmation d'un expert qui n'est qu'un être humain comme les autres et peut se tromper. La MAIF n'est plus ce qu'elle était, peut-être à force d'avoir été trop laxiste.

autres le 27 janv. 2017

Je ne comprends pas votre expérience. Je fais partie d'un SEL (système d'échange local) où nous échangeons des biens, des savoir faire et des services sans argent. Nous décidons d'avoir confiance les uns envers les autres. Quand quelqu'un est dans l'ennui, tout le monde se mobilise pour aider. Cela m'est arrivé de prêter de l'argent sans savoir si la personne pourrait me le rendre. Et j'ai toujours été remboursé. Mais je ne prête que des petites sommes. Par contre, je peux acheter un caddy de nourriture et le donner à une personne qui n'a plus rien. J'ai un prélèvement automatique en faveur du Secours Populaire. Je ne comprends pas la MAÏF dans cette expérience. Est ce pour nous baisser nos cotisations? Car il est impossible pour moi de laisser quelqu'un seul sur le bord de la route.

pb59 le 27 janv. 2017

Le "test" est exactement celui proposé par les économistes dont le but est d'analyser le comportement des consommateurs en vue de mieux les manipuler! Que vient faire la MAIF dans cette pseudo-expérience? Envisagerait-elle de devenir une société d'assurance classique? Nous avons eu déjà la Camif devenue adepte de ces théories économiques avec les résultats que nous connaissons. Alors j'espère que non pour la MAIF!

Elleina le 27 janv. 2017

Je suis sociétaire MAIF depuis 1974. J'avais une confiance totale dans mon assurance jusqu'au jour ou un conseiller m'a proposé de modifier le contrat de ma voiture sous prétexte qu'elle avait 14 ans et que l'assurance plénitude n'était plus nécessaire. Or, j'ai découvert par la suite que je perdais tous les avantages acquis en cas d'accident... J'ai également fait confiance à un locataire qui me traine maintenant en justice ! Alors ne me parlez plus de confiance ! Je vérifie tout avant de prendre une décision.